Tourisme et handicap : vers un tourisme plus accessible ?

“Pour les personnes en situation de Handicap, le confinement, c’est toute l’année”, c’est la phrase percutante du site APF France handicap. Le 3 décembre dernier se déroulait la journée internationale des personnes handicapées. Alors que l’on énonce souvent les difficultés à lier handicap & emploi, on oublie de lier tourisme et handicap alors que 9 personnes sur 10 ont des problèmes dans leurs déplacements quotidiens. L’accessibilité en France est une question d’égalité des chances. Quand près de 12 000 français-ses sont concerné-es par le handicap, le tourisme ne peut écarter cette clientèle. Petit tour d’horizon du tourisme accessible.

Tourisme et handicap en 2021

Tourisme et handicap : qu’est-ce que le tourisme accessible?

Le tourisme accessible est un tourisme adapté aux personnes à mobilité réduites. C’est un tourisme pour tous, partout et adapté aux personnes handicapées et tous les besoins de personnes différentes et singulières. Ce segment du tourisme et handicap est en développement depuis les années 1990. Petit rappel avec cette définition de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.  “Par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres.”

En France, la loi du 11 février 2005 est un texte majeur au niveau législatif. Il porte sur la non-discrimination du handicap et vise à garantir l’égalité des droits et des chances pour les personnes handicapées afin d’assurer à chacun la possibilité de choisir son projet de vie.

Tourisme et handicap : un constat

Un constat prédomine. Des clients de tous les âges et types de handicap ou capacités rencontrent d’immenses difficultés lors de leurs voyages. Pourtant, depuis les années 2000, le tourisme accessible est en essor. Il a pour but d’assurer que les destinations, produits et services touristiques soient accessibles à tous, indépendamment de leurs limitations physiques, de leur handicap ou de leur âge. Voyager avec la plus grande autonomie possible et favoriser l’autonomie des personnes est un élément primordial dans le choix des destinations pour ce type de voyageurs. Il faut, pour les professionnels du tourisme, prendre en compte toutes les difficultés de ces clients dans leurs voyages.

En effet, leurs difficultés vont des transports, accès aux installations touristiques aux lacunes de services proposés et l’accompagnement des personnes.

Pourtant, le désir d’être touristes pour les personnes en situation de handicap est fort. Car être touriste c’est partir, comme tout le monde en vacances et adhérer à un sentiment d’appartenance envers nos sociétés. Un sentiment très important dans l’expérience touristique. Au contraire, ne pas partir en vacances pourrait être ressenti comme une forme d’exclusion sociale. 52 % des personnes interrogées estiment – que le tourisme est une pratique « très importante » (issu d’une enquête datant de 2010) .

Il permet aussi un certain rapprochement social, avec amis et famille. Mais ce choix peut aussi être vu comme un choix stratégique, dirigé en fonction des évènements et équipements adaptés au handicap proposés par les destinations touristiques. Il est important de prendre en compte le handicap dans ses services touristiques et de valoriser les personnes avec un handicap comme future clientèle.

Les plages accessibles, la signalétique, la surveillance etc. sont mis en place lors de la saison estivale par exemple pour les publics en situation de handicap. S’adonner aux mêmes pratiques touristiques que tout le monde est un axe important pour ces personnes ayant un handicap. 

Les personnes a mobilité réduite ou ayant une forme de handicap sont nombreuses à partir en vacances. Selon une enquête de Vendée expansion, auprès de plus de 60 professionnels du tourisme vendéen labellisés “Tourisme et Handicap” (hébergeurs, offices de tourisme, sites de visites, restaurateurs) entre février et mars 2020, ces voyageurs sont amenés à revenir dans une destination ou un hébergement ayant satisfait leurs critères d’accueil et d’accessibilité.

Ils suivent également les grandes tendances du tourisme pratiquées par la majorité des Français. La saison estivale est la plus fréquentée, comme les longs week-ends où les événements qui révèlent une hausse de fréquentation. C’est aussi une clientèle qui voyage toute l’année. Ainsi 46% des structures vendéennes ont reçu ces voyageurs en situation de handicap toute l’année.

Les structures vendéennes, labellisées de la marque Tourisme & Handicap indiquent qu’elles ont à 92% reçu des personnes en situation de handicap(s). La marque, attribuée aux structures touristiques volontaires, signifie les efforts réels des professionnels du tourisme dans l’accueil des voyageurs en situation de handicap. Enfin, cette clientèle représente plus de 100 nuitées auprès de ces hébergeurs labellisés. En conclusion, les séjours sont de longues durées.

Cette clientèle progresse d’années en années. Plus de 4 000 établissements ont reçu un avis favorable à l’attribution de la marque et 2151 sites touristiques ont reçu la marque pour les 4 familles de handicap en 2020. Cela représente 52% des sites et une progression de 10% depuis 2016. En Vendée, la fréquentation progresse de 33% chez les prestataires ayant répondu à l’enquête.

L’axe d’évolution de ces chiffres est détenu par les acteurs du tourisme eux-mêmes. En effet, les prestataires sont au cœur de ce tourisme accessible. Ils permettent, à leur échelle, une vie plus autonome aux personnes concernées par le handicap. Pour certains, leurs efforts et initiatives sont récompensés tous les ans par l’association Tourisme & Handicap lors des Trophées du Tourisme Accessible et la marque « Destinations pour tous » recense les sites labellisés en France pour que les personnes en situation de handicap puissent voyager avec la plus grande autonomie possible.

La marque Tourisme & Handicap

Garantir une information fiable sur les lieux de vacances des personnes handicapées est la mission de cette marque d’Etat, établie il y a 7 ans. Elle permet à ces voyageurs d’avoir une marque de référence pour choisir en toute liberté et sécurité les établissements dans lesquels ils souhaitent effectuer leur séjour et surtout en toute accessibilité. En effet, un seul manque d’accessibilité nuit négativement à l’ensemble d’un séjour pour les personnes en situation de handicap. Leurs besoins sont indispensables à respecter et la marque apporte une garantie élaborée en concertation avec associations et prestataires du tourisme mais aussi représentants de personnes handicapées. Ce label inclut les quatre handicaps :  auditif, mental, moteur et visuel.

Tourisme et handicap, chiffres

La marque d’Etat Tourisme et Handicap est aussi un moyen de sensibiliser les professionnels du tourisme à l’accueil des personnes handicapées pour une action cohérente. Concernant les professionnels du tourisme c’est un choix volontaire de ces professionnels d’attirer des voyageurs au pouvoir d’achat non négligeable. En effet, c’est un marché qui reste sous exploité.

On note au total 7 offices de tourisme Vendéens labellisés Tourisme et Handicap. Cette année l’office de Tourisme de l’Entre-deux mers, arrière-pays bordelais, a aussi fait preuve d’initiatives accessibles et a été récompensé lors des Trophées annuels. D’autres destinations ont aussi été félicitées : la destination Quimperlé, Bordeaux, Metz et même le Mucem de Marseille, tous ont redoublé d’efforts en matière de tourisme accessible.

Les établissements labellisés sont de natures diverses et variées. Restaurants, bars, musées, salles d’expositions, parcs à thèmes, salles de spectacles, sites de loisirs… peuvent montrer leur volonté d’offrir une expérience idéale et ouvrir de nombreuses portes aux personnes en situations de handicap. Ils sont tous répertoriés sur le site de la Direction Générale des Entreprises.

 

Quelles destinations privilégiées par les personnes en situation de handicap ?

Le littoral est une destination privilégiée de ces touristes. 73%  ont même séjourné plus d’une fois dans un autre site touristique de bord de mer français. Les personnes handicapées en France affectionnent particulièrement les départements de la Charente-Maritime et La Rochelle fait partie des villes ayant reçu le plus de touristes en situation de handicap, suivi de Royan et Saint-Martin en Ré, lors de saisons estivales.

tourisme et handicap, régions

De nouvelles initiatives pour le tourisme accessible ?

85% des touristes en situation de handicap se renseignent au préalable quant aux conditions d’accessibilité d’une destination. L’innovation dans le tourisme à ce niveau est à entreprendre. Pour faciliter l’information, Handiplage.fr est une application qui répertorie les plages adaptées aux personnes à mobilité réduites et les note sur leur accessibilité et accueille.

Le site internet de l’Enat dispose d’une base de données publique des projets et bonnes pratiques du tourisme accessible. D’autres professionnels du tourisme privilégient la production de guides du tourisme accessibles ou s’accordent pour promouvoir leurs destinations sur des plateformes dédiées.

Ensuite, quelques agences de voyages et voyagistes se sont donné pour mission de cibler cette clientèle trop délaissée. Elles mettent en effet à disposition leurs services d’organisation pour prévoir des séjours adaptés sur-mesure.

Ainsi, Tourismeaccessible.com offre un service clé en main en encadrant toutes les étapes, de la planification au bon déroulement du voyage, pour que les personnes en situation de handicap puissent garder l’esprit tranquille. Ils ont conscience qu’ils peuvent être les bons accompagnant dans la réalisation des rêves de leurs clients et proposer des voyages hors des sentiers battus pour une clientèle en demande d’itinéraires spécifique, d’excursions atypiques et même de voyages en France. Ethic Etapes, signale d’ailleurs ses logements accessibles et met en avant un séjour adapté dans les Cévennes en partenariat avec l’association Soléaire.

Sur Mobee Travel, le nouveau site de réservation de vacances pour personnes en situation de handicap, se présente comme la nouvelle plateforme pratique pour préparer son périple pour les personnes à mobilité réduite. Le voyage sur mesure s’adapte enfin au tourisme et handicap avec Mobee Travel, une start up récompensée en catégorie Smart Techs. Cette plateforme dédiée veut rendre accessible voyages sur mesure et activités à tous ! Et il était temps…

Le site s’adresse à un large panel de personnes en situation de handicap ou de mobilité réduite suite à une opération par exemple ou aux personnes âgées. Le fondateur âgé de 19 ans à la création du projet était lui-même confronté avec un proche à des difficultés accessibilité en vacances. Plus de 5000 établissements sont déjà référencés sur le site. Un label “Mobee Travel” a également été créé pour indiquer le niveau d’assistance.

Cette année, c’est la start up “iwheelshare” qui s’est démarquée. Cette plateforme permet de découvrir tous les bons plans accessibles liés à une destination et évalués par la communauté. Elle permet de trouver facilement des informations quel que soit son handicap, partout en France.

L’histoire du projet est aussi une histoire d’expérience personnelle. En effet, Lucas et sa sœur Audrey ont d’abord fait l’épreuve de l’accessibilité dans leur quotidien avant de porter l’idée du projet “Iwheelshare”. Quand Lucas devient paraplégique à la suite d’un accident à l’âge de 16 ans, sa sœur, Audrey, écume les sites internet pour l’accompagner dans cette nouvelle vie, pleine d’épreuves. Ensemble, ils finissent par analyser et déduire les solutions liées aux situations choquantes expérimentées dans les espaces publiques.

Résultat ? Ils imaginent une plateforme qui aide à l’accessibilité globale de ces espaces mais surtout informe afin que tous puissent connaître facilement les lieux accessibles, trouver des informations de qualité mais aussi une communauté et se référer à des retours d’expériences de pairs. Un outil collaboratif, qui, on l’espère, verra vite le jour.

Pour terminer, tourisme et handicap doit inclure une étape clé reste qi reste à creuser : intégrer le handicap au tourisme grand public.

Audrey & lucas les créateurs d' Iwheelshare

Sources :

Share This
M